DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Suisse va tester son ouverture à l'Europe

Vous lisez:

La Suisse va tester son ouverture à l'Europe

Taille du texte Aa Aa

Derniers jours de campagne en Suisse avant un référendum dimanche sur l’ouverture ou non de son marché du travail aux dix nouveaux pays européens.

Selon les sondages d’intentions de vote, les camps du “oui” et du “non” seraient très proches. Les derniers indécis et les votes par correspondance pourraient faire la différence. Les partisans du non voient d’un mauvais oeil l’arrivée d’une main d’oeuvre bon marché en Suisse, les partisans du oui soulignent le fait qu’en cas de refus, l’Union pourrait prendre des mesures sanctions contre la Suisse. “J’y suis totalement opposé, explique Oscar Freysinger, député du Parti du Peuple Suisse, car nous allons perdre tout contrôle démocratique sur l’immigration. Ouvrir notre marché du travail ferait en sorte qu’il ne serait plus du tout protégé”.Si la Suisse reste fermée aux travailleurs des dix nouveaux membres, l’Union pourrait mettre en place une clause guillotine, abrogeant des accords économiques signés auparavant avec la Suisse. “Nous avons déjà trop d‘étrangers en Suisse, ça suffit”, dit ce Suisse-Allemand “Ces travailleurs devraient venir. Si il y a du travail pour eux, ils le trouveront, sinon, ils rentreront chez eux. Je suis pour”, estime au contraire ce Suisse francophone. Un scrutin crucial pour l’avenir des relations Suisse-Europe, à suivre dimanche.