DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Suisse joue son destin européen

Vous lisez:

La Suisse joue son destin européen

Taille du texte Aa Aa

La Confédération helvétique se prononce ce dimanche par référendum sur l’ouverture de son marché du travail aux dix nouveaux pays membres de l’Union européenne.

50% des intentions de vote sont favorables à cette ouverture. Le non récolte 38%. Samedi, il restait 12% d’indécis. Ce sera à eux de faire pencher la balance dans ce référendum historique. Treize ans après le refus suisse d’entrer dans l’Espace Economique Européen (EEE), l’ouverture du marché du travail suisse pourrait détendre les relations crispées entre Berne et Bruxelles depuis ce Non de 1992. Aujourd’hui, l’Union européenne est devenue le principal partenaire économique de la Confédération. Mais ses nouveaux membres, principalement les pays de l’Est, sont exclus des accords de coopération. Ces pays font peur à la droite populiste et à l’extrême-gauche qui brandissent la menace de l’ouvrier mal payé venu de l’Est. Aujourd’hui, les Suisses vont devoir dire s’ils ont peur ou non du plombier polonais.