DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Pologne bascule à droite

Vous lisez:

La Pologne bascule à droite

Taille du texte Aa Aa

Et Yaroslaw Kaczynski est un homme heureux. Le leader des conservateurs catholiques polonais sera le prochain Premier ministre du plus grand des nouveaux pays de l’Union européenne.

Son parti Droit et Justice ambitionne de faire baisser la criminalité et de lutter contre la corruption. Le PIS a donc remporté les législatives de dimanche. “Nous avons gagné en tant que parti et grâce à notre programme et à notre certaine idée de la Pologne”. Il devance d’un souffle le parti libéral Plateforme Civique, issu comme lui du syndicat Solidarité. L’un de ses leaders, Jan Rokita, a annoncé la formation d’une coalition entre les deux partis à la chambre basse. “Kaczysnki a gagné ses élections et c’est à lui de former le prochain gouvernement et d’en définir le programme. Pour nous, c’est au vainqueur de nommer le premier ministre”. Pour ces législatives et selon des résultats encore provisoires, le PIS est crédité de 27% des suffrages, contre 24% pour les libéraux du PO. Les deux partis de centre-droit auront donc une majorité absolue au Parlement. Ils renvoient ainsi la gauche dans l’opposition. Minée par les scandales de corruption en série qui ont exaspéré l‘électorat, la gauche sort laminée de ce scrutin malgré l’entrée réussie de la Pologne dans l’Union européenne. Interrogé sur cette sévère défaite, Aleksander Kwasniewski ne semblait pas surpris. Le président polonais s’est dit plus préoccupé par le taux d’abstention qui dépasse les 60%.