DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Virage à droite pour la Pologne dans un scrutin à très forte abstention

Vous lisez:

Virage à droite pour la Pologne dans un scrutin à très forte abstention

Taille du texte Aa Aa

La droite passe en Pologne mais l’abstention record fait la une des journaux. La participation devrait à peine frôler les 40% soit 6 points de moins que lors des législatives de 2001.

“Participation catastrophique”, titrait lundi matin le grand quotidien Gazeta Wyborcza. “C’est une gifle pour l’ensemble des élites politiques”, estime pour sa part le journal de gauche Trybuna. “Je ne connais pas encore bien tous les résultats” explique une femme, “mais je suis satisfaite, je pense que les Kachinsky vont élever la Pologne au niveau attendu par les polonais.” D’autres sont plus remontés, contre la politique polonaise en général : “Toutes ces personnes étaient déjà sur la scène politique. Je suis contre toutes ces personnes et je suis contre ceux du gouvernement. Tous. Il faut tous les changer. Ils ont dirigé la Pologne pendant 15 ans, seul les partis et les noms changent mais ce sont tous les mêmes”. Les conservateurs catholiques de Yaroslav Kaczinsky vont devoir négocier dur avec les libéraux pour former une coalition gouvernementale forte. Le Parti Droit et Justice (PIS) l’emporte devant la plate-forme civique (PO) avec respectivement 26,5 et 24% des voix après le dépouillement des deux tiers des bulletins. Les deux partis cumuleront près de 300 sièges à la Diète. Le Parti Social Démocrate précédemment au pouvoir n’a obtenu que 11% des suffrages. Dans deux semaines suivront les présidentielles. Le frère jumeau de Yaroslav Kaczinsky, Lech, se présente contre le candidat libéral du PO Donald Tusk.