DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

France : les forces spéciales arraisonnent le cargo détourné par des grévistes

Vous lisez:

France : les forces spéciales arraisonnent le cargo détourné par des grévistes

Taille du texte Aa Aa

C’est une réponse musclée du gouvernement français aux grévistes de l’entreprise maritime publique SNCM. Le détournement du cargo mixte Pascal Paoli par des membres du Syndicat des travailleurs corses aura duré moins de 24 heures. Mercredi matin, à 8h35, alors que le navire manoeuvrait pour entrer dans le port de Bastia, en Corse, les forces spéciales de la gendarmerie et de la marine ont pris d’assaut le bâtiment.

Quelques cinquante militaires héliportés sont descendus en rappel sur le pont supérieur du cargo et en ont pris le contrôle en quelques minutes. Le cargo est attendu à Toulon dans la soirée. La trentaine de grévistes avait détourné le Pascal Paoli mardi pour protester contre la privatisation de la SNCM. Ils devraient être poursuivis notamment pour “crime de détournement de navire”. Dans la nuit de mardi à mercredi, des affrontements ont opposé les grévistes aux forces de police dans le port de Bastia, qui est à présent bouclé par les autorités. Le port autonome de Marseille est quant à lui paralysé depuis mardi par les grévistes. Le gouvernement français, qui a choisi le fond d’investissement Butler Capital Partners pour la reprise totale de la SNCM, devrait toutefois conserver une part minoritaire dans l’entreprise, à hauteur de 10 à 15%.