DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

France : les grévistes de la SNCM détournent un bateau de leur compagnie

Vous lisez:

France : les grévistes de la SNCM détournent un bateau de leur compagnie

Taille du texte Aa Aa

Opposés à la privatisation de la Société Nationale Maritime Corse Méditérranée, une centaine de marins du Syndicat des travailleurs corses ont pris possession mardi du “Pascal Paoli” à Marseille, avant de jeter l’ancre dans la soirée au large de Bastia. Le parquet de Marseille a ouvert une procédure pour détournement de navire. Les grévistes risquent jusqu‘à vingt ans de prison.

Le personnel du port de la cité phocéenne a, lui, reconduit la grève par solidarité avec les salariés de la SNCM. La grève paralyse le premier port de France. A Bastia, la tension est montée d’un cran cette nuit. Des affrontements ont éclaté entre manifestants et gendarmes. Lundi déjà, les CRS avaient dû intervenir à Marseille pour des incidents similaires. Le Préfet des Bouches-du-Rhône, Christian Frémont, s’insurge : “Certains mènent à la SNCM un politique suicidaire. Il y a 2 400 emplois en jeu. J’espère que tout le monde prendra ses responsabilités pour assurer à la fois l’avenir de la compagnie et l’avenir du port”. Mais les grévistes n’en démordent pas : “On va pas se laisser faire. Il est hors de question qu’on accepte quoi que ce soit. Pour nous, ça ne fait que commencer”, explique l’un d’entre eux. Chacun campe sur ses positions. L’Etat a déjà choisi le repreneur de la société maritime, ce sera le groupe français Butler Capital Partners.