DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

France : réaction musclée du gouvernement dans le conflit de la SNCM

Vous lisez:

France : réaction musclée du gouvernement dans le conflit de la SNCM

Taille du texte Aa Aa

Tout est allé très vite à l’entrée du port de Bastia, en Corse, quand à 8h35 mercredi matin des commandos héliportés du GIGN et de la marine ont donné l’assaut au cargo de la SNCM le Pascal Paoli.

Le bateau avait été détourné la veille à Marseille par une trentaine de marins du Syndicat des travailleurs corses, furieux de la privatisation de leur entreprise. Les militaires français sont intervenus alors que le cargo effectuait une manoeuvre pour tenter de rentrer dans le port. Des cordes ont été lancées depuis les hélicoptères sur le pont supérieur du bâtiment et une cinquantaine d’hommes encagoulés en est descendue en rappel pour occuper notamment la cabine de pilotage. Ils ont repris en quelques minutes le contrôle de l’ensemble du navire qui est reparti vers le continent, sous le contrôle de l’armée et route vers Toulon. A Bastia, la tension était montée d’un cran cette nuit avec plusieurs affrontements entre manifestants et gendarmes. Lundi déjà, les CRS avaient dû intervenir, à Marseille cette fois, pour des incidents similaires. Ce mercredi matin, le port autonome de Marseille est toujours totalement paralysé par les grévistes.