DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Italie : ouverture du procès Parmalat

Vous lisez:

Italie : ouverture du procès Parmalat

Taille du texte Aa Aa

Le procès public de Calisto Tanzi et de dix-huit autres personnes impliquées dans le scandale du groupe agroalimentaire italien Parmalat s’est ouvert mercredi à Milan. Les dirigeants de la firme sont notamment accusés de manipulation des cours de la bourse.

Il s’agit de la seconde phase du procès milanais. Lors des audiences préliminaires de l’année dernière, onze personnes, dont l’ancien directeur financier Fausto Tonna, ont eu recours au “patteggiamento”, sorte de “plaider coupable” qui permet aux accusés d‘éviter un procès et de réduire leurs peines. Tonna a écopé de deux ans et demi de prison. Le fils de Calisto Tanzi, Stefano, a été condamné à un an et onze mois de détention. En décembre 2003, Parmalat, miné par un trou de 14,5 milliards d’euros, avait fait faillite. Selon les experts, les finances du groupe étaient au plus bas lorsqu’il est entré en bourse en 1989, avec le soutien de plusieurs banques et cabinets d’audit.