DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les relations israélo-palestiniennes mises à mal avec une reprise de la violence

Vous lisez:

Les relations israélo-palestiniennes mises à mal avec une reprise de la violence

Taille du texte Aa Aa

Les frappes israéliennes se poursuivent sur la Bande de Gaza malgré le cessez-le-feu décrété par les groupes palestiniens. Tsahal a repris les raids sur Gaza depuis ce week-end en représailles aux tirs de roquettes qui ont visé l’Etat hébreu. Conséquence immédiate : Israël a décidé de reporter le sommet prévu le 2 octobre entre le Premier ministre israélien Ariel Sharon et le président palestinien Mahmoud Abbas.

Plusieurs groupes palestiniens se sont pourtant réunis pour renouer avec le cessez-le-feu décrété il y a sept mois. Le Hamas a confirmé la trêve, mais en promettant de reprendre les attaques contre Israël si Tsahal poursuit ses raids. Un discours trouble cependant puisqu’un Israélien, enlevé par le Hamas la semaine dernière, a été exécuté depuis, vidéo à l’appui. Des images qui rappellent les forfaits des terroristes irakiens. Parallèlement aux attaques israéliennes sur la Bande de Gaza, l’Etat hébreu a procédé à une centaine d’arrestations dans les locaux du Hamas et du Jihad islamique en Cisjordanie. Parmi les détenus se trouveraient des candidats aux élections parlementaires à venir. Quoi qu’il en soit, le ministre israélien de la Défense, Shaoul Mofaz, opte pour la manière forte : “Si le dirigeant du Hamas, Mahmoud al-Zahar, continue à tirer des roquettes, nous l’enverrons rejoindre le cheikh Yassine, sans poser de question”. Le cheikh Yassine, chef spirituel du mouvement radical, a été tué dans des bombardements israéliens au printemps 2004.