DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'armée espagnole en renfort à la frontière de Ceuta et Melilla

Vous lisez:

L'armée espagnole en renfort à la frontière de Ceuta et Melilla

Taille du texte Aa Aa

Les assauts ont été répétés. Prenant la mesure de la déferlante, le gouvernement espagnol a donc annoncé l’envoi de 480 militaires, en renfort de la garde civile, afin de surveiller les frontières des enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla au Maroc. Deux villes en proie aux tentatives de passages multiples d’immigrants d’Afrique noire. La décision du gouvernement espagnol intervient alors que dans la nuit de mercredi à jeudi, environ 500 clandestins ont tenté de franchir avec des échelles de fabrication artisanale la double barrière qui sépare l’enclave du Maroc. L’opération s’est soldée par la mort de cinq d’entre eux des deux côtés de la frontière. A Ceuta, un premier rapport d’autopsie a établi que les morts n’avaient pas été touchés par des balles espagnoles.

Melilla, revendiquée comme Ceuta par le Maroc, a été le théâtre de plusieurs assauts similaires. De fait, on est en train d‘élever de trois à six mètres la barrière métallique de douze kilomètres qui sépare Mellila du Maroc. L’immigration clandestine, véritable fléau qui empoisonne les relations entre la péninsule ibérique et le Maroc, est donc au coeur du sommet de Séville. Il rassemble le chef du gouvernement espagnol, José Luis Zapatero, et son homologue marocain, Driss Jettou.