DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

5 immigrés tués à Ceuta, en marge du sommet Espagne-Maroc

Vous lisez:

5 immigrés tués à Ceuta, en marge du sommet Espagne-Maroc

Taille du texte Aa Aa

Dans la nuit de mercredi à jeudi des centaines d’Africains ont une nouvelle fois tenté de franchir la frontière de la ville espagnole de Ceuta, située au nord du Maroc. Durant l’assault, trois personnes sont tombées du côté marocain, deux autres du côté espagnol. Il semblerait que les victimes portent des traces d’impacts de balles. Une enquête est en cours pour déterminer la nationalité des tireurs. Si l’enclave espagnole de Melilla est habituée aux assaults massifs de clandestins, c’est la première fois que Ceuta fait face à un tel flot d’immigrants. Pour stopper ces passages, Madrid a envoyé 480 militaires en renfort sur ces deux territoires espagnols. Le Maroc a pour sa part précisé qu’il avait déjà déployé 1 000 agents de police supplémentaires à Ceuta et 600 à Melilla.

Le chef du gouvernement espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero, et son homologue marocain Driss Jitou, appellent l’Union européenne à se joindre à leurs efforts en intervenant notamment contre le sous-développement en Afrique. Le Premier ministre espagnol se félicite néanmoins d’avoir fait de nets progrès dans le travail de coopération avec Rabat. L’immigration a donc occupé le premier plan du sommet Maroc-Espagne. La question du Sahara occidental, ancienne colonie espagnole annexée par Rabat est, elle, restée en suspend.