DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Etats-Unis : Roberts, le plus jeune président de la Cour suprême depuis plus de 200 ans

Vous lisez:

Etats-Unis : Roberts, le plus jeune président de la Cour suprême depuis plus de 200 ans

Taille du texte Aa Aa

John Roberts a prêté serment jeudi à Washington, devenant le plus jeune président de la Cour suprême des Etats-Unis en plus de deux siècles. Choisi par le président George W. Bush, ce conservateur catholique de seulement 50 ans présidera sa première séance lundi. Il succède à l’ultra-conservateur William Rehnquist, mort d’un cancer au début du mois. Ce nouveau gardien de la constitution s’est voulu rassurant, il place son action sous le signe de la continuité.

“Je veux faire en sorte que, dans la limite de mes responsabilités, moi et mes collègues puissions léguer à la génération de mes enfants une règle d’autonomie aussi forte et aussi efficace que celle laissée par le président Rehnquist”, a-t-il expliqué. Un peu plus tôt, les sénateurs avaient approuvé cette intronisation à une large majorité. Certains démocrates ont soutenu ce choix conservateur, une attitude qu’ils pourraient ne pas reproduire dans quelques jours, pour le remplacement d’un des neuf juges de la Cour suprême, comme l’explique ce sénateur new-yorkais : “Les démocrates n’ont pas pour objectif de bloquer chaque proposition faite par le président. Mais si un candidat se trouve considérablement à l‘écart du courant majoritaire, nous n’avons pas d’autre solution que d’essayer de bloquer sa nomination. Nous espérons et prions pour ne pas être confrontés à ce type de problème.” John Roberts entame, lui, un mandat à vie des plus difficiles. Il va devoir trancher dans des débats fondamentaux pour la société américaine, comme le droit à l’avortement ou la peine de mort.