DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Corse coupée du monde s'enlise danms la crise

Vous lisez:

La Corse coupée du monde s'enlise danms la crise

Taille du texte Aa Aa

“Un acte inadmissible” selon Nicolas Sarkozy, les condamnations politiques pleuvent en France après le tir de roquette qui a visé la préfecture de Corse. Le ministre de l’Intérieur a écourté son voyage à l‘île de la Réunion pour rentrer à Paris. A Ajaccio, le préfet Lemas constatait hier soir les dégâts causés par un engin qui aurait pû tuer, et déclarait : “D’abord on s’attaque à une préfecture… S’attaquer à un préfecture avec un lance-roquette, c’est un symbole, mais en général derrière les symboles il y a des gens. Ceux qui attaquent la préfecture et les préfets devraient s’en souvenir”. Pour le préfet, l’attaque de hier soir est liée au conflit social de la SNCM, qui embrase l‘île. Les liaisons maritimes et aériennes avec la Corse sont coupées, sur place la pénurie d’essence menace.

Dans le volet politique de la Société Nationale Corse Méditerranée, l’Union européenne pourrait autoriser une ultime aide, un apport du gouvernement à la recapitalisation de l’entreprise. Le ministre de l’Economie Thierry Breton est aujourd’hui à Bruxelles pour en parler. L’Etat français propose finalement de conserver 25% des parts de cette entreprise déficitaire en cours de privatisation. Une proposition rejetée par les syndicats qui réclament le maintien d’une participation majoritaire de l’Etat.