DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les forces de l'ordre libèrent le port d'Ajaccio

Vous lisez:

Les forces de l'ordre libèrent le port d'Ajaccio

Taille du texte Aa Aa

C‘était tôt ce matin à Ajaccio, 150 gendarmes et policiers investissent le port de Corse du sud, bloqué par les grévistes. Au 12ème jour de la mobilisation contre la privatisation de la Société Nationale Corse-Méditérranée, à Marseille ce sont aussi les accès aux terminaux pétroliers de Fos-sur-mer et Lavéra qui sont dégagés, mais le trafic du port de Marseille reste paralysé. Des opérations qui ne doivent pas durcir le mouvement pour le préfet de Corse :

“Je veux croire au sens de responsabilité de tous nos interlocuteurs. Et d’ailleurs, les connaissant et les connaissant BIEN, j’appelle vraiment au calme”. Pour le préfet Lemas c’est aussi une question de santé publique, d’une part 15 000 personnes sont bloquées sur l‘île, d’autre part certains produits s‘épuisent, comme les stocks de sang ou de médicaments.

Le trafic a déjà repris dans les aéroports corses. Les autorités françaises espèrent qu’avec la libération des mutins du “Pascal Paoli”, la tension va retomber. Les 4 marins détenus pour avoir détourné le navire de la SNCM ont appellé au calme, mais au siège de la société à Bastia on continue la lutte. Les Corses qui refusent la privatisation de leur entreprise, et la dernière proposition financière du gouvernement, se retrouvent cette après-midi pour une grande manifestation à Bastia.