DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La satisfaction turque après la mise à l'épreuve

Vous lisez:

La satisfaction turque après la mise à l'épreuve

Taille du texte Aa Aa

Après plusieurs jours de guerre des nerfs, le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan s’est félicité de l’accord trouvé. Son gouvernement, soulagé, a toutefois pris le temps de soigneusement examiner le texte proposé par les Européens avant de l’accepter.

“Tous nos efforts dans ce processus visaient à défendre les intérêts précis de la Turquie en conformité avec les promesses qui lui avaient été faites lors du sommet du 17 décembre” a déclaré le chef du gouvernement turc. Au final donc Ankara affiche sa satisfaction car les engagements pris à Bruxelles ont été respectés. La Turquie tente d’intégrer l’Union européenne depuis les années 60. Aujourd’hui alors que l’objectif se rapproche, la population a parfois des doutes :“Il n’y a pas d’autres moyens que d’intégrer l’Europe, mais il ne faut pas qu’on accepte toutes leurs conditions” dit un habitant d’Ankara. “Nous avons beaucoup de lacunes pour le moment, on sait qu’on ne va pas être membre d’une minute à l’autre. On va attendre, on va se surpasser, et alors seulement on sera membre” prophétise un autre. “Ils vont nous accepter parce que la Turquie est un pays crucial, notre Premier ministre le sait” estime pour sa part une femme, partisane comme 57% de Turcs de l’entrée de son pays dans l’Union.