DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un accord historique à l'arraché

Vous lisez:

Un accord historique à l'arraché

Taille du texte Aa Aa

Il y a encore trois jours, le dossier turc semblait complètement bloqué. Abdullah Gül, le ministre des affaires étrangères turc, avait menacé de ne pas venir s’asseoir à la table des négociations si un accord n‘était pas trouvé au sein des 25 sur le cadre des négociations.

L’Autriche avait d’abord joué les empêcheurs de négocier en rond en voulant insérer dans ce cadre l’idée de partenariat privilégié, mais elle a finalement fait machine arrière. Après l’accord finalement intervenu hier, c’est la satisfaction et la fierté des deux côtés. Abdullah Gül a déclaré que son pays était arrivé à une étape historique. Le ministre turc est au Luxembourg et a déjà commencé le travail de pourparlers avec les autres ministres. Victoire aussi pour la présidence britannique de l’Union Européenne, qui a évité une nouvelle crise. Jack Straw, ministre des affaires étrangères britannique: “Avoir été capables d’amener un aussi grand pays islamique au sein de l’Union Européenne, qui jusque-là a été dominée par des pays avec un héritage chrétien, est un moyen de rapprocher en cette époque critique ces deux grandes religions. Cela prouve aussi qu’il n’y a pas de clash des civilisations, seulement un profond fossé entre les gens civilisés et une faible minorité qui veut détruire notre civilisation.” Et selon les termes du premier ministre turc, le vrai travail pour la Turquie vient seulement de commencer.