DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les grilles de Melilla continuent de faire des victimes


monde

Les grilles de Melilla continuent de faire des victimes

Six nouvelles personnes sont décédées aujourd’hui en tentant de pénétrer dans l’enclave espagnole. Le vice-premier ministre espagnol Maria Teresa Fernandez de la Vega s’est rendue à Melilla, annonçant que le gouvernement envisageait des rapatriements vers l’Afrique.

Jose luis Zapatero s’est lui aussi exprimé sur la question :“Est-ce qu’il y a quelqu’un en Espagne qui est capable de dire qu’on doit tirer sur quelqu’un qui laisse sa peau dans les barbelés pour échapper à sa vie de désespoir et de misère?” Les enclaves espagnoles de Melilla et Ceuta, situées en territoire marocain, sont les deux seuls points d’accès physique entre le continent africain et l’Union Européenne. Depuis le début de l‘été, elles sont le théatre d’assauts répétés de candidats à l’immigration. Plus de 500 d’entre eux, comme ceux-ci, ont réussi à passer et attendent maintenant un statut. Mais ces derniers jours, beaucoup de tentatives ont mal tourné : plusieurs immigrants sont morts ou se sont blessés sur les barrières. Ce jeudi pour la première fois, une opération conjointe des autorités espagnoles et marocaines a fait échouer un assaut de ressortissants subsahariens. Plusieurs centaines de personnes se sont jetées contre les grilles de Melilla, six d’entre elles sont mortes.
Plus d'infos:

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le Parlement irakien cède sous la pression internationale