DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Maroc : MSF dénonce l'abandon de 500 immigrants clandestins en plein désert

Vous lisez:

Maroc : MSF dénonce l'abandon de 500 immigrants clandestins en plein désert

Taille du texte Aa Aa

La polémique enfle après la décision de l’Espagne d’expulser vers le Maroc les immigrants entrés clandestinement dans les enclaves de Ceuta et Melilla. Jeudi soir, un premier groupe de 73 clandestins a été renvoyé vers le territoire marocain. Les autorités du pays assurent avoir pris les dispositions appropriées pour accueillir ces personnes. Mais Médecins sans Frontières dénonce la déportation de plusieurs centaines d’immigrants vers le désert.

Médecins sans Frontières indique avoir localisé un premier groupe d’immigrants africains dans la localité d’El Aouina-Souatar, en plein désert à la frontière entre le Maroc et l’Algérie. Ils seraient au moins 500, dont des femmes enceintes et des enfants, abandonnés à leur sort. Les médecins de l’ONG disent en avoir soigné une cinquantaine qui présentaient des blessures dues à des chutes ou à des violences. Amnesty International demande au gouvernement espagnol de ne plus renvoyer personne des enclaves de Ceuta et Melilla situées au nord du Maroc. La Commission européenne a envoyé sur place une mission technique afin de discuter avec les autorités espagnoles et marocaines.