DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Cachemire pakistanais, la région la plus meurtrie par le séisme

Vous lisez:

Le Cachemire pakistanais, la région la plus meurtrie par le séisme

Taille du texte Aa Aa

Epicentre du désespoir et de la désolation, le Cachemire pakistanais est la zone la plus meurtrie par le séisme. Tout bilan humain semble pour l’heure impossible à évaluer. Au malheur s’ajoute l’horreur, une grande partie des victimes seraient des enfants pris au piège des bâtiments scolaires qui n’ont pas résisté au séisme. Le tremblement de terre s’est produit quelques minutes après la rentrée des classes. Avec des moyens dérisoires, des parents tentent désespérément de porter secours à des éventuels survivants ensevelis sous des tonnes de gravats.

Jaglari, Kufalgarh, Harigal, Baniyali…la liste des villages qui ont intégralement disparus avec leurs populations ne cesse de s’allonger. Muzaffarabad, la capitale du Cachemire pakistanais, a été détruite à plus de 50%. Accès routiers coupés, lignes téléphoniques rompues, la ville qui compte plus de 120 000 habitants est entièrement coupée du monde. Glissements de terrain et zones frontalières minées achèvent de rendre le travail des secours particulièrement ardu. Les moyens aériens déployés semblent bien impuissants face à l’ampleur du chaos. Le principal hôpital de la région, un établissement militaire de la capitale provinciale, n’a lui non plus pas résisté au séisme. Les blessés sont évacués vers un jardin public transformé en hôpital de fortune.