DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Cachemire pakistanais : un miracle après la tragédie

Vous lisez:

Cachemire pakistanais : un miracle après la tragédie

Taille du texte Aa Aa

C’est un de ces petits bonheurs qui redonne de l’espoir. Deux enfants ont été sortis vivants des décombres de leur école de Balakot, une ville de 30.000 habitants située à 80 km d’Islamabad au Pakistan. Ce sont les villageois qui à mains nues, ont délivré ces fillettes. Pendant 48 heures elles ont vécu un véritable enfer, sans eau ni nourriture.

D’autres n’ont pas eu la même chance car sans engin de déblayage, impossible d’aller très vite. “Il y a encore d’autres enfants vivants coincés à l’intérieur explique cet homme, mais on ne peut pas tous les sortir car le gouvernement ne nous aide pas, sinon on aurait pu les sauver beaucoup plus tôt.“Le séisme qui a frappé samedi le Cachemire a en grande partie détruit Balakot. 1000 enfants ont été pris au piège dans leur école. Seuls six ont jusqu‘à présent été sauvés. Un petit garçon de 9 ans raconte en larmes qu’il lisait sa leçon quand le toit de son école s’est effondré.

Les enfants sont les premières victimes de cette catastrophe: l’onde de choc a eu lieu en début de matinée. Pour le porte-parole des forces armées pakistanaises, c’est “toute une génération qui a été perdue”.