DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pakistan : quelques cris de joie dans un océan de tristesse

Vous lisez:

Pakistan : quelques cris de joie dans un océan de tristesse

Taille du texte Aa Aa

Hier soir, deux jours et demi après le terrible séisme, une femme et son fils ont été dégagés vivants des décombres d’un immeuble d’Islamabad, la capitale pakistanaise. L’opération de sauvetage a redonné le moral dans un Pakistan bien meurtri. Les sauveteurs qui avaient extirpé auparavant 30 cadavres des gravas, commençaient à désespérer de trouver des survivants.

Face à la tragédie qui a fait entre 30 000 et 40 000 morts en Asie, selon des estimations officielles, le Koweit et les Emirats arabes unis ont annoncé chacun une aide de 100 millions de dollars pour le Pakistan.D’autres pays arabes se sont mobilisés en mettant en place des ponts aériens ou une assistance urgente, mais certains du côté des ONG s’attendaient à une plus forte mobilisation de la communauté arabe en ce mois de ramadan. C’est la course contre la montre pour sauver les victimes coincés dans les décombres mais aussi pour venir en aide aux survivants. Il pourrait y avoir, selon l’Onu, entre deux à trois millions de sans-abris. Hier à Muzaffarabad dans le Cachemire pakistanais, la police a dû tirer pour disperser des pillards, des jeunes qui volaient de la nourriture dans un magasin. Une bonne partie de la population de la ville est à court de vivres.