DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les secours arrivent avec difficulté au Pakistan

Vous lisez:

Les secours arrivent avec difficulté au Pakistan

Taille du texte Aa Aa

Dans le Cachemire pakistanais, l’ampleur des dégâts se révèle chaque jour un peu plus. Dans la cité de Balakot, les habitations se sont effondrées comme des châteaux de carte. Les habitants errent depuis le séisme survenu il y a quatre jours.

L’aide parvient au compte-goutte dans cette localité montagneuse et reculée, d’autant que les mauvaises conditions climatiques ont ralenti le pont aérien. Les militaires distribuent de la nourriture, de l’eau, mais aussi des tentes et des couvertures. Car le froid est une autre menace pour les sinistrés. Les efforts se portent maintenant sur les survivants, également pour éviter la propagation des maladies infectieuses. Le bilan officiel ne fait encore état que de 23 000 morts et 51 000 blessés, mais les autorités redoutent un bilan de 40 000 tués. Quelque 1200 personnes ont également péri du côté indien du Cachemire. Certaines zones très reculées n’ont toujours pas été atteintes par les secouristes. La communauté internationale continue de se mobiliser. Parmi les pays qui ont offert leur aide, celle de l’Inde a été particulièrement remarquée. New-Delhi et Islamabad, qui se disputent le Cachemire depuis des années, ont mis leur rivalité de côté : un avion cargo indien a acheminé 26 tonnes d’aide à destination des sinistrés pakistanais.