DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Grippe aviaire : état d'alerte en Turquie

Vous lisez:

Grippe aviaire : état d'alerte en Turquie

Taille du texte Aa Aa

La présence en Turquie, et peut-être en Roumanie, du virus de la grippe aviaireaugmente les craintes d’une pandémie à travers l’Europe. Le gouvernement turc a beau appeler la population à ne pas céder à la panique, les gens se ruent dans les pharmacies. Le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan a voulu marquer les esprits en mangeant une salade au poulet pour la rupture du jeûne du Ramadan. Mais la psychose s’installe : neuf personnes sont actuellement placées en observation dans un hôpital turc pour passer des examens sanguins; elles ont été en contact avec des pigeons contaminés.

Des experts vétérinaires de l’Union européenne se sont réunis vendredi à Bruxelles afin de prévoir une limitation des contacts entre les volailles et les oiseaux migrateurs. Ces derniers représentent un danger potentiel de propagation du virus H5N1, qui a causé la mort d’une soixantaine de personnes en Asie du sud-est depuis 2003. En Roumanie, le suspense persiste. Le virus détecté dans le pays est-il justement le H5N1 ? Les résultats, attendus ce vendredi, ne seront pas connus avant samedi. Les échantillons qui ont été envoyés en Angleterre ont été retardés en raison de “procédures douanières”. L’Organisation mondiale de la Santé fait part de sa préoccupation devant cette expansion géographique du virus de la grippe aviaire mais minimise le danger immédiat pour l’homme, et déconseille de se ruer sur les antigrippaux.