DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Une centaine de morts au moins dans le Caucase

Vous lisez:

Une centaine de morts au moins dans le Caucase

Taille du texte Aa Aa

A Naltchik, c’est le dernier bilan délivré par les autorités russes. Ce matin, les forces spéciales ont donné l’assaut à deux bâtiments de cette ville du Caucase où étaient retranchés des rebelles depuis hier.

Ils ont tué les dix qui s’y étaient regroupés et libéré au moins cinq otages. Ces rebelles seraient des séparatistes tchétchènes qui ont tenté un coup de force en prenant d’assaut hier plusieurs bâtiments de la ville. Ils avaient attaqué simultanément trois commissariats de police et les sièges locaux du ministère de l’Intérieur et des Forces Spéciales Russes, ainsi que plusieurs bâtiments de cette ville de Kabardino-Balkarie, l’une des petites républiques du Caucase russe, non loin notamment de la Tchétchénie. Douze civils et plus de 70 combattants auraient été tués, alors que le nombre de morts parmi les forces de l’ordre approche de 20, selon les autorités russes. Les journaux russes évoquent une toute autre réalité. Selon eux, quelque 80 civils pourraient avoir été tués. Moscou avait ordonné le blocus complet de Naltchik. Vladimir Poutine attribue ces violences aux islamistes radicaux. Elles constituent pour le président russe un nouvel affront. Lui qui assure régulièrement que la situation se “normalise” dans le Caucase.