DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le 17 octobre : journée mondiale du refus de la misère

Vous lisez:

Le 17 octobre : journée mondiale du refus de la misère

Taille du texte Aa Aa

La pauvreté, un combat quotidien pour les Pères franciscains de Berlin. Depuis 13 ans, la file d’attente ne s’interrompt pas devant le centre d’accueil des Pères Franciscains de Berlin, surtout en cette journée mondiale de lutte contre la pauvreté.

Ils sont 300 à 500 chaque jour à venir prendre ici un repas, comme Wolfgang :“Si ça n’existait pas, je serais mort de faim. Je n’ai aucune aide, je suis SDF, c’est pour ça que je viens ici”. Comme “Les restos du coeur” en France, l’organisation allemande récupère les biens périmés donnés par les supermarchés. Mais ce n’est pas seulement de la chaleur d’un café dont ont besoin les plus pauvres, c’est aussi de chaleur humaine. Le père franciscain qui gère le centre, lui, rêve de plus d‘équité. En France, avec moins de 600 euros par mois, 6% de la population vit sous le seuil de pauvreté, contre 12% en 1970. Si les chiffres reculent, la précarité augmente, principalement chez les jeunes au chômage. Cette journée du refus de la misère coïncide avec le 60e anniversaire de la FAO, l’organisation onusienne qui combat la faim dans le monde.