DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Au coeur du procès qui commence, Doujail, réclame justice...

Vous lisez:

Au coeur du procès qui commence, Doujail, réclame justice...

Taille du texte Aa Aa

C’est le premier dossier abordé : Doujail, ville martyre, manifeste aujourd’hui. Des maisons rasées, des terres saisies. 23 ans après le massacre de 143 villageois chiites, Doujail garde les stigmates de ce qu’elle a subi. Pour les habitants de cette bourgade située à une soixantaine de kilomètres au nord de Bagdad, le procès de Saddam Hussein est en tous cas une délivrance.

Depuis cette visite du Rais le 8 juillet 82, Doujail vit le deuil et l’affront. Ce jour-là, le convoi du président irakien est attaqué, la réponse sera sanglante… Arrestations massives, exécutions. Chacun ici a perdu des proches: “ 35 membres de mon clan ont été exécutés. Beaucoup ont été jetés en prison, certains ont été relâchés en 86, mais les autres ne sont jamais revenus. Des familles entières ont été emmenées et en 86, les enfants et les femmes ont été relâchés, tous les adolescents ont été gardés “.Cette femme a perdu ses 7 frères dans le massacre. Comme tous les habitants ici, elle n’attend qu’une chose : “ je veux que justice soit faite pour mes frères, je veux que Saddam meurt sept fois. Je veux la peine de mort “. Cet homme lui, n’a même plus de mots. Seulement le silence, et ses souvenirs. Sur cette photo, quatre de ses fils, morts, exécutés par les forces spéciales de Saddam.