DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Grippe aviaire : la Grèce veut dédramatiser la situation.

Vous lisez:

Grippe aviaire : la Grèce veut dédramatiser la situation.

Taille du texte Aa Aa

Le ministre de la Santé s’est rendu à Oinousses en mer Egée, cadre du premier cas suspect de grippe aviaire dans l’Union Européenne. Nikitas Kaklamanis a déjeuné sur l‘île, avec au menu du poulet local, illustrant le souci du gouvernement de rassurer la population face au risque de propagation du virus.

La Grèce qui attend toujours de savoir si la dinde malade repèrée dans un petit élevage familial de cet îlot à quelques kilomètres des côtes turques est porteuse du virus H5N1. Ce qui est certain, la grippe aviaire poursuit sa progression. Au sud de Moscou, de nouveaux cas ont été officiellement signalés ce matin, ainsi qu’en Chine, les premiers depuis plus de deux mois. De leur coté, les ministres des Affaires étrangères des 25 se sont réunis, hier à Luxembourg, insistant sur la nécessité d’une plus grande coopération au niveau international. Renforcement des contrôles aux aéroports de Grande-Bretagne et de Suède, confinement des volailles en Allemagne, embargo sur les volailles grecques en Ukraine et Bulgarie, chaque Etat en tous cas cherche à se prémunir comme il le peut.