DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Proche-Orient: George W. Bush joue les arbitres

Vous lisez:

Proche-Orient: George W. Bush joue les arbitres

Taille du texte Aa Aa

La paix au Proche-Orient est possible. Pour cela Palestiniens et Israéliens doivent faire des concessions. Le président Bush l’a réaffirmé au dirigeant palestinien Mahnmoud Abbas qu’il a reçu ce jeudi à la Maison Blanche. “L’Autorité palestinienne doit gagner la confiance de ses voisins en rejetant le terrorisme et en luttant contre” a indiqué le président américain. “Dans le même temps Israël ne doit pas entreprendre des activités qui pouraient aller à l’encontre de la Feuille de route ou être préjudiciables aux négociations sur le statut final de Gaza, de la Cisjordanie et de Jérusalem. Cela signifie qu’Israël doit retirer les “postes non autorisés” et mettre fin à l’expansion des colonies en Cisjordanie.”

De son côté, le président de l’Autorité palestinienne a rappelé les efforts entrepris pour ramener l’ordre dans les territoires. Il a aussi expliqué que sans liberté il était difficile de construire une démocratie. Allusions aux restrictions de déplacement qui frappent directement la population palestinienne. C’est la première rencontre entre Mahmoud Abbas et George W Bush depuis le retrait israélien de Gaza, la deuxième en 5 mois. Le président américain entend jouer les arbitres et surtout ne froisser aucune des deux parties. Leur objectif est en tous cas commun: deux Etats indépendants vivant côte à côte en paix.