DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les huit prix Prince des Asturies décernés à Oviedo

Vous lisez:

Les huit prix Prince des Asturies décernés à Oviedo

Taille du texte Aa Aa

Huit prix, pour honorer et promouvoir les valeurs de la paix, de la démocratie et du progrès. Ce soir, à Oviédo, les huit prix Prince des Asturies 2005 ont été décernés, au théâtre Campoamar, 25e cérémonie sous la présidence de l’héritier de la couronne d’Espagne : le prince Felipe de Bourbon. Simone Weil, pour la “Coopération internationale”, Antonio Damasio pour “la Recherche scientifique et technique” ou encore les grands instituts culturels européens pour “la Communication et les humanités”. C’est la brésilienne Nelida Pinon qui a recu le prix des Lettres, et c’est l’enfant du pays, le coureur automobile asturien Fernando Alonso qui a été récompensé pour les Sports. La grande romancière brésilienne d’origine galicienne a prononcé un discours au nom des lauréats : “Je viens du Brésil a dit Nelida Pinon, et je révère la majesté de la langue portugaise, dans cette langue je salue Dieu et les hommes. Ma litanie tous les jours, c’est de célèbrer les légendes de mon foyer galicien, de mon pays, de toute cette terre que j’aspire à connaite.” Deux grandes dames de la danse aussi, pour la première fois sur la même scène à Oviédo, Maya Plissetskaya la russe, et Tamara Rojo l’espagnole, prix des Arts.

Des récompenses prestigieuses décernées chaque année au mois d’octobre à des personnalités et des organisations chaque fois marquantes dans leur catégorie. A ce titre la première présidente du Parlement européen, survivante de l’holocauste est un exemple magnifique pour les jeunes générations, car c’est le but de ces prix des Asturies : que les réussites des lauréats ouvrent de nouveaux horizons porteurs d’espoir pour la société de demain.