DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Grippe aviaire : Le H5N1 a-t-il touché la Grande-Bretagne ?

Vous lisez:

Grippe aviaire : Le H5N1 a-t-il touché la Grande-Bretagne ?

Taille du texte Aa Aa

Le gouvernement britannique appelle au calme après la découverte cette semaine d’un perroquet mort de la grippe aviaire alors qu’il était en quarantaine. Des tests doivent déterminer s’il était porteur du dangereux H5N1. Selon la responsable vétérinaire et d’autres experts du pays, il n’y a pour le moment aucun motif pour s’alarmer. “La seule chose que je peux dire c’est qu’il s’agit de la souche H5 hautement pathogène, je n’ai pas encore les résultats du N1. Il est trop tôt pour donner cette information.”

La Hongrie a développé un vaccin qui se révèle efficace sur l’homme. Plusieurs pays dont les Etats-Unis, la Grande-Bretagne ou encore la Russie se sont dits intéressés. La production à grande échelle va commencer explique ce médecin: “20, 60, peut-être 120.000 doses du vaccin vont être produites d’ici la fin de l’année. Nous allons constituer un stock.” La Croatie de son côté multiplie les mesures pour prévenir la propagation de l‘épizootie. Des cygnes porteurs du virus ont été retrouvés morts sur un lac dans l’est du pays. La zone où les volatiles ont été découverts a été isolée. Là encore des tests doivent déterminer s’il s’agit du dangereux H5N1. C’est également l’attente en Grèce et en Macédoine où la grippe aviaire a été détectée. Pour le moment seules la Roumanie et la Turquie ont confirmé la présence de la souche pathogène.