DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le gouvernement kirghiz vacille

Vous lisez:

Le gouvernement kirghiz vacille

Taille du texte Aa Aa

Des centaines de personnes, soutenues par l’opposition, réclament la démission du Premier ministre suite à l’assassinat d’un député, en visite dans une prison.

Les manifestants estiment que le chef du gouvernement n’arrive pas à rétablir l’ordre et la sécurité dans le pays. Ils ne quitteront la place centrale de Bichkek, la capitale, qu’après avoir obtenu gain de cause. Arrivé au pouvoir après les élections de juillet dernier, Felix Koulov met en garde la population. Selon lui les manifestants exploitent “une tragédie” pour en faire “un règlement de compte politique”. A la veille de la session extraordinaire du Parlement, qui vise ce dimanche, à trouver une issue à la crise, Koulov prévient qu’il ne quittera son poste que si le Président l’exige. Cette semaine au moins deux mutineries ont éclaté dans des prisons de haute sécurité proches de Bichkek. Les prisonniers de Moldovanovka se plaignent de leurs conditions de détention. Le député assassiné était venu dialoguer avec les mutins. Il a été pris en otage avant d‘être abattu. Deux autres personnes ont été tuées. On ignore, pour l’heure, les circonstances exactes de leur mort.