DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Elections présidentielles : la Pologne... à droite toute

Vous lisez:

Elections présidentielles : la Pologne... à droite toute

Taille du texte Aa Aa

Le conservateur Lech Kaczynski a remporté haut la main le second tour de l‘élection présidentielle, devançant son adversaire libéral, Donald Tusk, de près de 9 points. Un mois après le scrutin législatif qui a vu la victoire de la coalition de droite emmenée par son frère jumeau, Jaroslaw, les Polonais ont donc offert au PIS, le Parti Droit et Justice, tous les leviers du pouvoir.

Ancien membre de Solidarnösc, à 56 ans, Lech Kaczynski se présente comme un fervent catholique, à cheval sur les valeurs traditionnelles et réputé incorruptible. Son discours social a notamment séduit les zones rurales et les couches les plus défavorisées. Il faut dire que la Pologne compte le plus fort taux de chômage de toute l’Union européenne. En dépit, de sa réputation d’eurosceptique, Kaczynski s’est prononcé dès l’annonce de sa victoire en faveur d’un référendum sur la monnaie unique d’ici à 2010. Il a également tendu la main à son allié de droite et adversaire malheureux, Donald Tusk. Les deux hommes devraient s’entendre sur un programme commun dont le Premier ministre Kazimierz Marcinkiewicz aura la charge. Lech Kaczinski prendra officiellement ses fonctions à la tête de l’Etat polonais en décembre, il succède au social démocrate Aleksander Kwasniewski. Reste une inconnue, au cours de la campagne électorale, les deux candidats se sont prononcés en faveur d’un renforcement de la fonction présidentielle. La Pologne pourrait donc s’engager rapidement dans une 4ème République.