DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Lech Kaczynski et son parti "Droit et Justice" à la tête de la Pologne

Vous lisez:

Lech Kaczynski et son parti "Droit et Justice" à la tête de la Pologne

Taille du texte Aa Aa

Lech Kaczynski a été élu contre toute attente président de la Pologne avec plus de 54% des suffrages. Ce conservateur, catholique déclaré et réputé eurosceptique, a devancé de plus de 8 points son adversaire libéral Donald Tusk. A 56 ans, Lech Kaczynski a axé une grande partie de sa campagne sur la lutte contre la corruption, qui gangrène le pays depuis la chute du communisme, et le renforcement de l’Etat providence. Son parti “Droit et Justice” a désormais en main tous les rênes du pouvoir, après la victoire de son frère jumeau, Jaroslaw Kaczynski, lors des élections législatives du mois dernier. Ce dernier est resté dans l’ombre à l’occasion de la campagne présidentielle, mais dès l’annonce de sa victoire, Lech Kaczynski lui a rendu un vibrant hommage.

“Il était le stratège, il a uni le pays, parfois même contre ma volonté. Je voudrais lui dire : la mission a été accomplie”, a déclaré Lech Kaczynski. Avec tous ces pouvoirs concentrés entre les mains d’un seul parti, le défi est encore plus important, selon cet analyste de l’Université de Varsovie : “Ils ont tous les pouvoirs, il ne pourront s’en prendre à personne d’autre, ils ne pourront pas blâmer le président d’un autre parti. Avec le gouvernement et la présidence, ils ont la possibilité d’opérer de grands changements, des changements radicaux”, explique Boleslaw Rok. Concernant la politique étrangère, qui dépend du président, on n’attend pas de grands bouleversements, selon cet autre analyste du Centre polonais des relations internationales : “Monsieur Kaczynski est très pro-américain, c’est une certitude, et il ne devrait pas faire la joie de nos partenaires européens” explique Eugeniusz Smolar. Le nouveau président s’est toutefois déjà engagé à faire un référendum sur la monnaie unique d’ici à la fin de son mandat en 2010. Un autre défi l’attend, social celui-là. Avec 15% de demandeurs d’emploi, la Pologne compte le plus fort taux de chômage de l’Union européenne.