DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Lech Kaczynski : portrait du nouveau président polonais

Vous lisez:

Lech Kaczynski : portrait du nouveau président polonais

Taille du texte Aa Aa

En déposant leur bulletin dans l’urne lors des législatives, les frères Kaczynski avaient le sourire car au fond, ils étaient convaincus qu’au moins l’un d’entre eux aurait un poste important à la tête de l’Etat.

La victoire de leur parti aux législatives les a confortés dans cette idée, à tel point que Jaroslawe a laissé la place de Premier ministre pour ne pas risquer de diriger la Pologne aux côtés de son frère jumeau et permettre ainsi aux Polonais d’y voir plus clair. Car les jumeaux Kaczynski, connus dès leur enfance pour avoir été les vedettes d’un film très populaire, intriguent et font beaucoup parler d’eux de par leur gémellité. Une popularité dont ils avaient peur de pâtir et ils l’ont compris. Durant toute la campagne, des législatives comme des présidentielles, ils ont évité de se montrer ensemble pour ne pas brouiller les pistes. Mais Lech, le candidat à la présidentielle, que l’on reconnaît à son grain de beauté sur la joue gauche, a rattrapé son retard dans les sondages. Le maire de Varsovie a un discours musclé. Dans son clip de campagne il ne promet rien moins qu’une révolution morale. Il est décidé à s’attaquer au crime et à la corruption de manière radicale. Lui aussi, comme son adversaire Donald Tusk, a fréquenté Solidarnosc et Lech Walesa dont il a été conseiller en tant qu’avocat. Sénateur, ministre de la Justice pendant un an puis élu maire de Varsovie, il a a pu faire connaître ses convictions catholiques, notamment en interdisant un défilé gay. Il y a quelques semaines, il était reçu à Bruxelles par le président de la Commission européenne pour évoquer les futurs défis de l’Union et l’avenir politique de la Pologne. Un avenir auquel il va participer.