DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Grippe aviaire : l'Europe au bord de la panique

Vous lisez:

Grippe aviaire : l'Europe au bord de la panique

Taille du texte Aa Aa

La recommandation délivrée par l’Autorité européenne de sécurité alimentaire “de ne pas consommer d’oeuf cru et de faire cuire suffisamment les viandes avicoles” n’a sans doute pas fini de faire couler de l’encre. Alors que l’organisme reconnaît lui-même qu’aucune preuve ne permet de suggérer que la grippe aviaire puisse être transmise à l’homme par ce type de consommation, sans toutefois l’exclure, le ministre italien de la Santé a exigé des excuses publiques pour avoir participer à l’effet de psychose.

La Commission européenne a voulu rassurer les consommateurs, affirmant qu’il n’y avait pour l’heure aucun risque en Europe. L’Allemagne tente elle aussi de faire retomber les craintes de sa population après les tests pratiqués sur des oiseaux retrouvés morts, tests qui se sont révélés négatifs. Une partie des spécialistes et de la presse allemande ironisait même sur l’effet de panique suscité par chaque découverte d’un oiseau mort. Reste que le virus H5N1, transmissible à l’homme, a été identifié en Croatie, quinzième pays touché par cette souche du virus. Enfin, trois Réunionnais, de retour d’un voyage en Asie, ont été hospitalisés, des tests sont en cours pour savoir s’ils ont contracté une grippe de type aviaire.