DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le spectre du virus aviaire chez l'homme écarté à la Réunion et en Chine

Vous lisez:

Le spectre du virus aviaire chez l'homme écarté à la Réunion et en Chine

Taille du texte Aa Aa

“Il n’y a aucune victime humaine de la grippe aviaire en Chine “ : Pékin affirme que l’adolescente de 12 ans morte dans un village touché par le virus est décédée des suites d’une pneumonie et non du H5N1. Elle est tombée malade après avoir mangé du poulet et présentait des symptômes semblables à ceux de la grippe aviaire. Mais pour les autorités aucun lien ne peut être établi entre les deux.

Autre nouvelle qui se veut rassurante, en provenance cette fois de l‘île française de la Réunion : les tests menés sur un Réunionnais qui présentait des symptômes douteux sont négatifs. L’institut Pasteur à Paris a confirmé ces résultats qui écartent la piste du H5N1. Même si aucun mort n’a été recensé en Europe, la psychose gagne beaucoup de consommateurs de l’Union. En Italie, en France, en Belgique et en Grèce les ventes de volailles ont chuté. A Rome le secteur avicole a enregistré une baisse des ventes de 20 à 50%. En France, dans la grande distribution les ventes de volaille ont baissé d’environ 25% la semaine dernière par rapport à la même période en 2004. Rien pourtant ne démontre que le virus de la grippe aviaire se transmet à l’homme par la consommation de poulet. A noter qu’une partie de l’Europe reste sereine : les consommateurs britanniques et allemands n’ont pour l’instant rien modifié de leurs habitudes alimentaires…