DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Etats-Unis : Bush tente de faire face après l'inculpation d'un haut responsable

Vous lisez:

Etats-Unis : Bush tente de faire face après l'inculpation d'un haut responsable

Taille du texte Aa Aa

La justice américaine a poussé vendredi à la démission le directeur de cabinet du vice-président Dick Cheney. Lewis Libby est accusé d’avoir entravé l’enquête sur l’affaire Valerie Plame. Il pourrait être impliqué dans les révélations sur l’identité de l’agent de la CIA. Des accusations très embarassantes pour George W. Bush.

“Les investigations du procureur spécial Fitzgerald et les poursuites légales en cours sont graves, a reconnu le président américain. Le processus entre à présent dans une nouvelle phase. Mais dans notre système, chaque individu est présumé innocent et a droit à un procès équitable.” Lewis Libby, bras droit de Dick Cheney, a immédiatement expliqué qu’il était innocent et qu’il serait rapidement disculpé. Sa version n’est pas celle de Valerie Plame et de son mari, Joseph Wilson, les deux autres protagonistes de cette affaire. Wilson, ancien ambassadeur, affirme que l’administration Bush a volontairement révélé les activités de sa femme pour le discréditer, lui qui dès 2003 a dénoncé les “faux prétextes” utilisés par la Maison Blanche pour lancer la guerre en Irak. Le procureur indépendant Patrick Fitzgerald : “Quand le directeur de cabinet d’un vice-président peut être inculpé de parjure et d’entrave à la justice, cela montre au monde que ce pays prend ses lois au sérieux et que tous les citoyens sont liés par la loi. Cela montre aussi au monde que nous appliquons les mêmes garanties à tous nos citoyens, y compris les hauts dirigeants.” Cité dans l’affaire, le plus proche conseiller du président américain, Karl Rove a, lui, évité une inculpation. Ce répit pourrait n‘être que transitoire, car le procureur a promis de poursuivre son enquête.