DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Allemagne : crise chez les sociaux-démocrates et menace sur la future coalition

Vous lisez:

Allemagne : crise chez les sociaux-démocrates et menace sur la future coalition

Taille du texte Aa Aa

Une crise interne au SPD jette une ombre sur la future coalition allemande. Deux semaines après le début des négociations entre les sociaux-démocrates et les conservateurs pour former un gouvernement, le chef du SPD Franz Münteferinga annoncé qu’il ne se représenterait pas à la présidence du parti à la mi-novembre et n’a pas exclu de renoncer à devenir vice-chancelier.

“Je ne vais pas partir en courant, a-t-il déclaré. Mais je ne peux pas continuer à être le chef des sociaux-démocrates plus longtemps. L‘élection a été trop clair.” L‘élection dont Müntefering parle c’est celle, lundi, du secrétaire général du SPD. Une représentante de l’aile gauche du parti Andrea Nahles a été largement élue face au dauphin de Müntefering. Un désaveu cuisant donc pour le chef des sociaux-démocrates, et indirectement pour Gerhard Schroeder, le chancelier sortant. La futur chancelière conservatrice Angela Merkel et le SPD ont assuré lundi soirque leur volonté de former une coalition demeurait intacte. Mais la crise au SPD a crée un impact sur Edmund Stoiber qui entretient de bonnes relations avec le social-démocrate Müntefering. Le conservateur bavarois, ministre de l’Economie désigné, a annoncé vouloir discuter ce mardi avec la direction de son parti, la CSU, de sa participation ou non à la future coalition. Selon le journal Die Welt, Edmund Stoiber estime que sans Müntefering, le SPD sera complètement différent.