DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

France : les violences urbaines s'étendent

Vous lisez:

France : les violences urbaines s'étendent

Taille du texte Aa Aa

Les violences urbaines en région parisienne se sont étendues durant la nuit de mardi à mercredi à trois autres départements voisins de la Seine-Saint-Denis. En tout, 34 interpellations ont eu lieu après des affrontements avec la police. Mais la Seine-Saint-Denis, ou la mort de deux mineurs qui s‘étaient réfugiés dans un transformateur EDF a provoqué l’embrasement jeudi dernier, reste le département ou la tension est la plus forte. Plus d’une soixantaine de voitures y ont été incendiées durant la nuit. A côté, dans le Val d’Oise, les Yvelines et la Seine-et-Marne, il y a eu aussi quelques heurts et des incendies. La police parle de “harcèlements par des petits groupes” plus que d’affrontements directs.

Lors d’une réunion mardi soir, le ministre de l’Intérieur a relevé que “ces villes de la banlieue parisienne vivaient mal”. Mais la polémique persiste au sein même du gouvernement français. Nicolas Sarkozy a estimé que le ministre délégué à la Promotion de l‘égalité des chances ne lui avait pas facilité la tâche.