DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Grande-Bretagne : le ministre du Travail jette l'éponge

Vous lisez:

Grande-Bretagne : le ministre du Travail jette l'éponge

Taille du texte Aa Aa

David Blunkett a été contraint à la démission pour la deuxième fois en moins d’un an. La nouvelle est tombée après la sortie du ministre britannique du Travail et des Retraites du 10 Downing Street mercredi matin. David Blunkett y avait eu un entretien avec le chef du gouvernement Tony Blair, dont il est très proche. “J’ai démissionné, a expliqué Blunkett, pour protéger le gouvernement travailliste des attaques contre sa politique, contre les réformes que nous sommes en train de mener. Je pense qu’on n’a pas besoin d‘être un génie pour comprendre que les évènements de ces derniers jours et dernières semaines étaient destinés à faire diversion pour nous empêcher de travailler”.

Mardi encore, David Blunkett se trouvait aux côtés du couple Blair, dans la cathédrale Saint Paul, lors de l’hommage rendu aux victimes des attentats du 7 juillet à Londres. Le ministre britannique du Travail et des Retraites, soupçonné de conflit d’intérêts, était sous pression depuis quelque temps. L’opposition conservatrice lui reproche d’avoir accepté un poste de direction dans une entreprise de génie génétique, alors qu’il était député, avant d’occuper son poste de ministre. La règle britannique veut qu’un élu demande l’avis d’une commission de la chambre des Communes avant d’accepter une autre occupation professionnelle.