DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Paris mobilisé pour mettre un terme aux violences dans les banlieues

Vous lisez:

Paris mobilisé pour mettre un terme aux violences dans les banlieues

Taille du texte Aa Aa

Après une réunion d’urgence au siège du gouvernement le ministre de l’Intérieur, Nicolas Sarkozy, et le Premier ministre, Dominique de Villepin, ont laissé leurs rivalités de côté pour ramener l’ordre dans la région parisienne.

“Le gouvernement tout entier est à la tâche”, déclarait Villepin à l’Assemblée. “Il a une priorité immédiate : rétablir l’ordre public et le rétablir sans délais”. Pour la sixième nuit consécutive de nombreuses échauffourées ont éclaté dans la banlieue parisienne. Les violences qui touchaient jusqu‘à présent la Seine-Saint-Denis se sont maintenant étendues à trois autres départements. La mort accidentelle de deux jeunes gens qui se croyaient poursuivit par la police, jeudi dernier, a mis le feu aux poudres. Selon certains jeunes habitants, les récentes déclarations de Nicolas Sarkozy n’ont rien arrangé :“Il a chatouillé la Seine-Saint-Denis. C’est un truc qu’il ne faut pas faire. Tous les quartiers sont solidaires, ça va péter très fort.” Interrogé sur les actes de vandalisme, un jeune, le visage masqué, explique : “Donnez-nous les armes et nous arrêterons de faire ce genre de choses”. Et lorsqu’on lui demande quelles armes, il répond : “Du travail, le moyen de pouvoir dialoguer, le moyen de pouvoir s’exprimer”. Selon une source parlementaire 250 voitures ont été incendiées en Ile-de-France dans la nuit de mardi à mercredi. 34 personnes ont été interpellées.