DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Du rififi chez les travaillistes britanniques

Vous lisez:

Du rififi chez les travaillistes britanniques

Taille du texte Aa Aa

Tony Blair a de plus en plus de mal à imposer ses réformes au sein de son cabinet et fait face à une fronde de plusieurs élus de son parti travailliste. Dernier incident en date : ce mercredi nombre de travaillistes se sont unis aux députés de l’opposition pour faire barrage à un aspect du projet de loi antiterroriste de Blair. Une seule voix a permis de sauver le projet qui doit être retravaillé pour obtenir le feu vert du Parlement.

Selon les analystes cette rébellion est en partie due à Tony Blair qui a déjà annoncé qu’il ne briguerait pas un quatrième mandat. Du coup les regards se tournent vers son dauphin, Gordon Brown, futur homme fort du parti mais aussi du gouvernement travailliste. Tony Blair n’a pas dit son dernier mot. Il nomme John Hutton, un réformiste qui lui est dévoué, au ministère du Travail et des Retraites. Hutton succède à David Blunkett, fidèle allié du Premier ministre. Blunkett a du démissionner ce mercredi sous la pression de l’opposition qui l’accusait de conflit d’intérêt.