DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le complexe hydroélectrique de Cahora Bassa passera sous administration mozambicaine

Vous lisez:

Le complexe hydroélectrique de Cahora Bassa passera sous administration mozambicaine

Taille du texte Aa Aa

Après des années de négociations, les autorités portugaises ont trouvé un accord avec le Mozambique à propos du barrage de Cahora Bassa, situé sur le fleuve Zambèze. Le Portugal représenté par son ministre des finances et le ministre mozambicain de l‘énergie ont signé jeudi un accord au terme duquel Lisbonne ne conservera que 15% de part dans le capital du barrage de Cahora Bassa, alors que sa participation est de 82% actuellement.

Dans un premier temps, le Mozambique verserait près de 600 millions d’euros au Portugal. Le barrage de Cahora Bassa est l’un des plus puissants du continent africain. Le barrage constituait depuis l’indépendance du Mozambique : 1975, et sa mise en service : 1979, un sujet de querelle entre le Portugal et le Mozambique. Un des principaux problèmes concernait le montant que Lisbonne demandait à Maputo pour la construction et l’entretien de l’installation.

Selon l’accord signé jeudi, Hidroelectrica de Cahora Bassa qui va progressivement passer sous gestion du Mozambique, ne paiera pas la totalité de sa dette au trésor portugais qui se monte à environ 1 milliard et 700 millions d’euros.
Hidroelectrica de Cahora et la société sud-africaine Eskom, principal client du complexe, qui ne paye que deux cents par Kw/heure, sont en train de négocier une augmentation des tarifs.