DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Grippe aviaire: la Chine demande à l'OMS d'enquêter

Vous lisez:

Grippe aviaire: la Chine demande à l'OMS d'enquêter

Taille du texte Aa Aa

Alors que l’armée chinoise procède à un abattage massif des volailles dans le nord-est du pays, Pékin annonce que la grippe aviaire a peut-être tué pour la première fois en Chine. Le ministère de la santé est dans l’incapacité de dire si oui ou non l’adolescente décédée le mois dernier dans la province contaminée du Hunan est morte d’une mutation de la grippe aviaire. Pour être sûr du diagnostic, les autorités chinoises ont invité des experts de l’organisation mondiale de la santé à mener une enquête de terrain.

A ce jour, quatre provinces sont considérées comme contaminées. La dernière en date est le Liaoning. Ici plus d’un million de volailles ont été abattues par 3000 personnes. Des réunions d’informations sont organisées dans les villages pour expliquer l’utilité de la désinfection des sites, des personnes et des véhicules. Pour l’instant 9000 poulets sont officiellement morts de la grippe aviaire en Chine. De gigantesques campagnes de vaccinations sont en cours. Ce lundi, des centaines d’experts vont se réunir à Genève pour mettre en place un plan de lutte mondiale contre la grippe aviaire.