DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Iran joue avec les nerfs de l'Union européenne

Vous lisez:

L'Iran joue avec les nerfs de l'Union européenne

Taille du texte Aa Aa

Téhéran annonce la conversion de nouvelles quantités d’uranium dans son usine d’Ispahan et demande la réouverture des négociations nucléaires avec les trois pays en charge de ce dossier, l’Allemagne, la France et la Grande-Bretagne. A moins de trois semaines d’une nouvelle réunion importante de l’agence internationale de l‘énergie atomique, l’Iran souffle le chaud et le froid et semble faire fi de la menace de l’AIEA qui envisage de saisir le conseil de sécurité de l’ONU. Depuis la rupture des pourparlers en août dernier, Téhéran s’est de toutes façons montré inflexible. Et le récent appel du président Ahmadinejad à rayer Israël de la carte n’a pas simplifié la situation. Ce dimanche soir, la Grande-Bretagne a confirmé avoir eu connaissance de l’offre iranienne mais réserve sa réponse.