DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

France: les mesures de Villepin suffiront-elles à stopper les émeutes ?

Vous lisez:

France: les mesures de Villepin suffiront-elles à stopper les émeutes ?

Taille du texte Aa Aa

Un mort, des écoles et des entreprises attaquées, des centaines de jeunes en garde-à-vue, des milliers de véhicules brûlés… Chaque jour, les émeutes semblent grossir en France. Les forces de sécurité se préparent à une douzième nuit de violences. De son côté, le ministre français de l’Intérieur Nicolas Sarkozy poursuit ses consultations en banlieue parisienne: “Je reste convaincu que les problèmes des banlieues dans notre pays sont des problèmes qui durent depuis 30 ou 40 ans et qui n’obéissent pas au simple clivage gauche-droite. C’est un problème national extrêmement difficile dont il faut trouver les réponses adaptées en dialoguant et en discutant.”

Dans toute la France, les élus et la population attendent maintenant l’intervention télévisée du Premier ministre Dominique de Villepin. Après le discours du président jacques Chirac hier soir, beaucoup souhaitent entendre un discours fort avec des propositions concrètes pour les forces de l’ordre, la justice et l‘éducation nationale. Pour la première fois depuis le début des émeutes, le bilan des dégâts en province a dépassé celui de la région parisienne. 274 communes ont été gagnées par la violence. Les deux dernières nuits, près de 2700 véhicules ont été incendiés. 57 policiers ont été blessés dont certains par des tirs de grenaille. Jean-Jacques Le Chenadec, un homme de 60 ans est décédé après avoir été agressé vendredi dernier. Ce triste record engendre diverses réactions. En Seine-Saint-Denis, le député maire UMP de Raincy a décidé d’instaurer un couvre-feu provisoire à partir de ce soir 22h dans certaines zones de sa ville. L’union des organisations islamiques de France a appelé les jeunes musulmans concernés à calmer leur colère. La justice, elle, accélère les procédures autant qu’elle le peut: 83 personnes sont sous les verrous. Restent les garde-à-vue: plusieurs centaines d‘émeutiers attendent que leur cas soient examinés.