DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mesdames et Mesieurs, Leonor de Bourbon...

Vous lisez:

Mesdames et Mesieurs, Leonor de Bourbon...

Taille du texte Aa Aa

Elle s’appelle Leonor de Bourbon, et naturellement est ravissante. L’Infante d’Espagne est apparue pour la première fois au public ce matin, dans les bras de sa mère Letizia. La petite fille, qui est née dans la nuit de dimanche à lundi dernier dans une clinique privée de Madrid est donc le premier enfant du couple princier. Sera-t-elle un jour reine, la question est dans tous les esprits, le prince héritier Felipe l’a lui-même évoquée : “

Cette naissance est importante pour la question de la succession, d’un point de vue politique et constitutionnel. Dans tous les cas, ce sera au Parlement d‘évaluer le moment, le temps plus opportun, au niveau politique… Quoiqu’il en soit, une réforme nécessitera le plus large consensus.”

L’enfant est officiellement inscrite sur le registre de la famille royale. Aucune femme n’a régné en Espagne depuis Isabelle II, de 1833 à 1868, suite à l’abolition par son père Ferdinand VII de la “loi salique” interdisant aux femmes de régner. En 1978, la constitution toujours en vigueur aujourd’hui a redonné la prééminence aux mâles dans la succession au trône. Actuellement deuxième dans la ligne de succession, Leonor pourrait régner seulement si elle n’a pas de frère ou bien à la faveur d’une modification de la constitution.

Et c’est bien la question. Le gouvernement socialiste s’est prononcé pour l‘égalité des sexes dans l’ordre de succession au nom du principe de non-discrimination. Une réforme de la constitution en ce sens s’avère extrêmement complexe et ne devrait pas voir le jour avant 2008.

L’Espagne est partagée sur son urgence. Sur sa rétroactivité aussi. Qu’en serait-il alors des droits de Felipe, premier dans l’ordre de succession, mais qui a, rappelons-le, deux soeurs aînées…