DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ouverture à Genève d'une conférence internationale sur la grippe aviaire

Vous lisez:

Ouverture à Genève d'une conférence internationale sur la grippe aviaire

Taille du texte Aa Aa

Du 7 au 9 novembre, des experts vétérinaires et sanitaires vont plancher sur un plan global visant à combattre la maladie et à prévenir une pandémie susceptible de faire des millions de victimes humaines.

De l’aide financière aux pays pauvres à l’affinement des techniques de détection, il sera question de renforcer les moyens de défense contre le virus H5N1, déjà endémique dans les élevages de volailles de quelques régions d’Asie. L’Europe a jusqu‘à présent été épargnée au niveau humain. Sur cette carte apparaît en clair les zones où la grippe aviaire de type H5 a été détectée, en foncé les pays où il s’agit du H5N1, variante mortelle de la maladie pour l’homme. Les experts s’attendent à voir le virus atteindre le Proche-Orient et l’Afrique dans un avenir proche. En Asie, le virus a tué au moins 63 personnes et provoqué l’abattage de 150 millions de volatiles. Pékin a annoncé un possible cas humain sur son sol et a invité des experts de l’Organisation Mondiale de la Santé à procéder à une enquête. La conférence de Genève, placée sous l‘égide de l’OMS, doit durer trois jours. Les experts estiment que pour le moment la transmission de la maladie de l’animal à l’homme reste marginale et qu’une telle contamination resulte de contacts prolongés et répétés avec des volatiles infectés.