DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Douzième nuit de violences en France

Vous lisez:

Douzième nuit de violences en France

Taille du texte Aa Aa

814 véhicules ont été incendiés, 143 personnes interpellées et quatre policiers blessés alors que Dominique de Villepin annonce des couvre-feux.

C’est à Toulouse que les premières violences ont éclaté hier soir, un bus a été pris d’assaut et incendié après que les passagers en soient descendus. La province s’embrase, plusieurs écoles maternelles ont brûlé à Bordeaux, à Brest, au Havre et à Vaulx-en-Velin dans la banlieue lyonnaise. En région parisienne, un cocktail molotov a été lancé contre un hôpital dans le Val-de-Marne et, en Seine-Saint-Denis, deux journalistes italiens ont été agressés à Clichy-sous-Bois, un collège incendié à Sevran, un bus à Stains et un gymnase à Villepinte. Dans cette situation de crise, le Premier ministre a décidé hier soir de réactiver une loi de 1955 permettant le couvre-feu : “Partout où c’est nécessaire, les préfets pourront sous l’autorité du ministre de l’Intérieur appliquer le couvre-feu s’ils l’estiment utile pour permettre un retour au calme et assurer la sécurité des habitants. C’est notre première responsabilité. “ Le Premier ministre a également annoncé des mesures en matière scolaire, en ramenant notamment l‘âge de l’apprentissage de 16 à 14 ans : “Mais ce sentiment d’injustice dans les cités c’est aussi vrai pour ceux qui ont le plus de don qui ont la plus de capacités, là aussi il faut les aider et les encourager”.