DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Discours ferme du président syrien

Vous lisez:

Discours ferme du président syrien

Taille du texte Aa Aa

Une ambiance de fête… c’est ce qui a précédé dans la matinée le discours du président syrien à l’Université de Damas. Agitant des drapeaux, la foule scandait des slogans d’allégeance à Bachar Al Assad.

La commission d’enquête syrienne sur l’assassinat de Rafic Hariri a décidé hier soir d’interdire aux responsables syriens cités dans l’enquête internationale de quitter le territoire. Ils ne pourront donc pas être entendus au Liban par le magistrat Detlev Mehlis, chef de la commission d’enquête internationale de l’Onu. La Syrie surmontera les “pressions extérieures” dont elle fait l’objet a déclaré dans ce discours au ton très ferme, le président syrien. “Nous ne pouvons pas avoir de bonnes relations avec le Liban lorsqu’une partie de ceux qui sont au pouvoir sont hostiles à la Syrie et acceptent que leur pays serve aux complots”, a-t-il ajouté, alors que son pays est accusé d’implication dans le meurtre du leader libanais Rafic Hariri. Bachar al Assad a malgré tout dit être prêt à coopérer avec la commission d’enquête de l’Onu, mais “non aux dépens de la sécurité et la stabilité de la Syrie”.